Année 2005

Cette année, nouvel équipement, un Nikon D70S dans un caisson Ikelite, pour commencer à ressembler à un pro! Je mets donc au rebut l'excellent Canon G2 et son caisson Ikelite avec lesquels j'ai commencé la photo numérique sous marine.

Malheureusement, un des moteurs va tomber en panne en septembre, immobilisant le bateau jusqu'en décembre... Merci Mercury et ses Optimax!

29 juin: Les premiers échos relatant l'arrivée des baleines dans les eaux polynésiennes retentissent par ci, par là. Ainsi, une baleine a été vue le 15 juin à Rangiroa, un adulte le long du récif nord de l'atoll ...il est resté quasi stationnaire durant plus d'une heure (Michel Bègue). A Maupiti, mi juin, on me signale également la présence d'une baleine et d'un juvénile.
Il fait un temps splendide, bien que la mer ne soit pas spécialement calme. Les températures sont fraîches, le maraamu qui a soufflé ces derniers jours ayant contribué à faire baisser le mercure jusqu'à 17° la nuit (à 350 mètres d'altitude). C'est l'hiver!
Le bateau est fin prêt: carénage, petites réparations de la coque, quelques ennuis avec les "flap", tous est désormais réglé.


2 juillet: ça y'est, elles ont été vues. Deux baleines aperçues clairement devant le Sofitel Kia Ora à Moorea (Tristan Gillet). Ce sont les premières de la saison. Temps assez médiocre, trés grosse houle venant du sud ouest. J'ai plongé dimanche à Te Maruata, histoire de faire les premiers essais avec mon nouvel équipement photographique.

 

Faits divers : 07/07/2005 à 19:01 (Tahiti Presse)
Trois orques échoués sur l'île de Nuku-Hiva
(Tahitipresse) - La petite commune de Hatiheu, sur l'île de Nuku-Hiva (archipel des Marquises) a connu, mercredi, une journée animée. Trois orques se sont échoués sur la plage de cette commune et ont pu, après un long suspense, regagner le large."Trois orques se sont échoués dans notre commune. C'était impressionnant. C'est bien la première fois que je vois une chose comme cela chez nous", raconte le maire-délégue de l'île, Yvonne Katupa.
Le phénomène s'est produit dans l'après-midi, un premier orque, le plus gros, "d'environ 7 m de long", a foncé droit sur la plage, et les deux autres, plus petits, ont suivi, peu après.
"J'ai entendu des cris. La grosse bête est arrivée dans un gros souffle (…) J'ai fait mettre les enfants de côté pour qu'il n'y ait pas d'accident. Ce type d'animal, avec sa queue, peut vraiment blesser quelqu'un", explique Yvonne Katupa.
Pendant plus de deux heures, toute la population du village, soit environ une centaine de personnes, a assisté au spectacle et tenté d'aider les cétacés à quitter le sable pour la mer.
Finalement, avec beaucoup de patience et à la faveur de la marée haute, les trois orques ont pu regagner le large, sans que l'on sache exactement ce qui les avait conduit à s'échouer, quelques heures auparavant.
"Par le passé, j'ai seulement vu des dauphins échoués dans notre commune. Une fois, il y a environ 30 ans, mon mari en avait trouvé sept en même temps", indique Yvonne Katupa.
TM

Le premier souffle - 2005
Le premier souffle - 2005

1O juillet: A Moorea, une palanquée de plongeurs entend le chant d'une baleine. Une baleine est aperçue brièvement par les mêmes personnes, le même jour à midi, devant le Sheraton (côte nord de Moorea).
13 juillet: dans la matinée, 2 baleines sont aperçues devant la Marina Taina, se dirigeant vers la Punaruu (de la part d'un nouveau venu, Rémy)
17 juillet: Beau temps, mais assez grosse houle de sud ouest. Au retour d'une plongée à Faa'a, nous apercevons deux grosses baleines un peu au large du récif de Punaauia, devant la marina. Elles s'approchent et viennent tourner brièvement autour du bateau avant de poursuivre leur route vers le sud, nageant à faible profondeur. C'est ma première observation de l'année! En fin d'aprés midi, deux baleines sont aperçues devant Paea (PK 22), dont une probable juvénile qui agrémente la soirée de quelques sauts. Il ne s'agit donc pas des mêmes baleines que celles vues ce matin... 4 baleines sur la côte ouest, nous ne sommes que le 17 juillet, la saison promet d'être formidable! D'autant que les observations commencent également à se multiplier à Moorea où les plongeurs n'en finissent pas d'entendre chanter...
18 juillet: la fête continue (sans moi! Je ne serai en vacances qu'en août... encore 3 semaines!): En fin d'aprés midi, une baleine et un juvénile quasi stationnaire devant Punaauia (Tristan), tandis que deux autres baleines fréquentent le PK 18 (Nicolas). Cela fait donc à nouveau 4 baleines aperçues distinctement le long de la côt e ouest de Tahiti.
20 juillet: Christophe: "Un mâle chanteur - Visi dans l'eau degueu - Trouvé à 9h10 Temaruata - Laissé à 12 h00 au large baie des pêcheurs - Apnée 13 min dont 8 min de chant puis nage sous l'eau - Difficile à suivre". Une autre baleine solitaire dans la baie de Matavai (Bernard).
21 juillet: une baleine dans la baie de la Punaruu (Nicolas).

22 juillet: Lors d'une cession plongée à la Pointe des Pêcheurs, j'ai entendu les baleines "chanter", c'était un moment très émouvant car au départ je me demandais ce qui se passer et d'où cela pouvait provenir. Après quelques minutes de réflexions je me suis dit "c'est elle(s), elles ne sont pas loin", je suis resté un moment en cherchant partout dans l'espoir de pouvoir les voir, c'est vraiment un moment magique que j'espère renouveller très prochainement !!! Merci à la vie !!! Brigitte.
23 juillet: 2 baleines devant Punaauia (Sylvain: Ce jour le 23/07/05 nous avons eu la joie de naviguer pendant une heure (de 15 à 16 h) avec une baleine à bosse entre l’aéroport et le beach comber. Nous l’avons rejointe à environ un nautique du récif, elle faisait route vers Punaauia. Elle était de petite taille (probablement une femelle). Sur le retour, à 16 h 15 mn un spécimen beaucoup plus imposant naviguait le long du récif devant la marina taina en direction de Paea. Sur la première baleine, 2 tentatives d’observation sous-marine infructueuses lorsqu’elle ne se déplaçait plus. Tout ceci est fort prometteur pour la saison. http://lesdessousderangiroa.free.fr) et 2 baleines à Moorea (Vincent: J'ai rejoins 2 baleines à la sortie de la passe de Vaiare hier Samedi vers 12h. Longues apnées statiques de 20 mns. Très belles observations. Puis elles se sont dirigées vers le sud à faible vitesse. Je les ai perdues un peu avant la pointe Sud de Moorea, nous étions dans le vent et la houle. Très bonne PREMIERE session).
24 juillet: 1 baleine devant la Marina Taina aperçue par Nadège vers 14h30 (Punaauia). C'est ma première observation. Dans la matinée, j'avais fait un grand tour le long de la côte ouest jusqu'à Papara en dégageant ensuite loin vers le nors, sans apercevoir âme qui vive. Tristan est revenu bredouille de Moorea. Dans l'aprés midi, alors que le maraamu se lève, une baleine solitaire somnole sans se déplacer devant la Marina Taina. Trés longues apnées, 25 à 30 minutes, brèves apparitions tranquilles en surface. Il semble bien que les premières observations reflètent à peu près toutes les mêmes caractéristiques, à savoir trés longues apnées et lents déplacements, baleines assez souvent solitaires. Cela peut signifier une période de repos aprés la migration, ou avant de mettre bas pour les femelles.
Mardi après-midi (26 juillet), des surfeurs ont assisté pendant plus d'une heure au spectacle de 3 ou 4 baleines stationnaires juste sur la passe de Haapiti (Tristan).
Jeudi 28 juillet: deux baleines devant le Beachcomber (Vincent) et, dans l'aprés midi, 3 baleines remontent vers le nord le long du récif de Punaauia. On distingue une trés grosse femelle accompagnée d'un juvénile de l'année (déjà!) et une autre grosse bête (un mâle?). Les animaux nagent à faible profondeur à assez grande vitesse. Beau temps, vent modéré de nord, mer à peine agitée.

29 juillet: deux baleines devant le Beachcomber de Tahiti, deux sauts, direction le sud (Joshua).
31 juillet: C'est de la folie! Temps couvert, mer relativement calme, quelques grains, vent de sud est. Sur le côte sud de Moorea, nous apercevons les souffles de 4 baleines, qui se séparent en deux groupes de deux. Nous observons longuement deux baleines qui somnolent à une quinzaine de mètres de profondeur sans se déplacer. Un peu plus loin, deux autres baleines sautent et jouent avec leur queue, tandis qu'un juvénile est dérangé par les "whale watcher" devant les motu du club med. Dans l'aprés-midi, nous croisons à nouveau deux baleines, toujours sur la côte sud de Moorea... Et pendant ce temps, une mère allaite son bébé devant la balise de l'aéroport de Faa'a...

2 août: 2 baleines à la Pointe des Pêcheurs, une baleine un peu plus loin (le chanteur??), et deux autres baleines qui font les folles encore un peu plus au large... Tout ça en début d'aprés midi, le mois d'août promet d'être excitant. Pourtant, les baleines restent assez discrètes, la clarté de l'eau n'est pas au top, mais on finit par devenir un peu exigeant au fil du temps...

3 août: les baleines sont au rendez-vous à Punaauia. Suivies depuis le début de la matinée par Christophe, il s'agit d'une mère et d'un juvénile de l'an dernier qui, de toute évidence, n'est pas intimidé par la présence des bateaux et des nageurs, comme s'il s'agissait de "vieilles connaissances"! Les baleines, surtout le jeune, n'hésitent pas à s'approcher, à jouer, et même à venir au contact. Nous prenons le relai vers 14h, elles se dirigent doucement vers le nord, en restant à distance respectable du récif. Le baleineau se lance alors dans une série d'incroyables acrobaties nous offrant un fantastique spectacle. Sous l'eau, la clarté n'est pas suffisante pour photographier dans de bonnes conditions. Pourtant, les baleines ne se montrent absolument pas farouches! Vers 15h30, le maraamu s'est brutalement levé, la mer s'est rapidement formé, rendant impossible la poursuite des observations. Sur le retour, 3 autres baleines longent le récif de Punaauia, devant la Marina Taina, direction le sud cette fois... Cela fait encore 5 baleines dans l'aprés-midi... Saison exceptionnelle!

4 août: Bravo pour le site, des photos vraiment superbes et un suivi au jour le jour qui permet d'observer à distance. Après les avoir ratées hier :-(, nous en avons suivi une aujourd'hui dans la baie des pêcheurs. Nous avons commencé l'observation vers 11h00 après avoir rejoint 3 ou 4 bateaux en face du méridien grâce à Nadège. Vers midi, un grain est passé et la plupart des bateaux sont partis. Nous sommes restés seuls avec elle dans la baie jusqu'à 14h00. Elle faisait des apnées assez statiques d'une dizaine de minutes. Elle a ensuite pris le large vers Moorea.
Je te joins quelques photos que nous avons pu prendre grâce à Elodie, Audrey, Fabrice et Denis. Voilà pour notre petite contribution d'aujourd'hui, Amicalement, Franck.
Deux autres baleines devant Paea...

5 août: la côte ouest de Tahiti est un endroit de prédilection pour observer les baleines... 3 baleines le matin, s'éloignant tout doucement vers Moorea en jouant avec les bateaux et les nageurs. En fin d'aprés midi, 4 baleines descendent vers le sud en longeant le reef devant Punaauia.
6 août: grande balade à Tetiaroa, deux baleines dans la baie sud. Rien sur la côte nord de Tahiti (Vincent). Et encore des observations sur la côte ouest devant Punaauia (Nicolas et Tristan) et à Moorea (dont un chanteur!)... Le temps est exceptionnellement beau, pas un souffle de vent, la mer est comme un lac, le bonheur!
7 août, c'est dimanche, et les baleines sont encerclées par trop de bateaux pas toujours trés corrects à l'égard des animaux. Des baleines, il y en a toujours, côte ouest devant la Pointe des Pêcheurs, devant l'aéroport, et devant la côte est de Moorea. Il semble s'agir toujours des mêmes individus décidément parfaitement habitués aux tumultes de la présence humaine. Pour ma part, j'ai fait une grande balade tranquille jusqu'à Papara sans apercevoir de baleine.

 

Moorea, du 8 au 11 août... Il va être difficile de tout raconter, tant il y a eu de rencontres formidables. Tout d'abord, il convient de rappeler que j'évite de rejoindre les groupes de bateaux déjà en observation, dès qu'il y en a plus de deux. En effet, trop de monde finit toujours par agacer les baleines et à gêner les observateurs déjà sur place. Dans ce cas, l'observation se fait à distance ou à l'invitation des gens qui sont arrivés les premiers.
Lundi soir, en sortant d'une plongée, nous avons suivi pendant une vingtaine de minutes 2 baleines qui sautaient dans un coucher de soleil holliwoodien!
Mais un des meilleurs moments de ce séjour restera la rencontre avec un chanteur dont nous avons pu nous rapprocher tout doucement jusqu'à nous positionner au dessus de lui. C'était Mardi matin. Une hallucinnante mélodie qui faisait vibrer le bateau et qui résonnait dans la cabine. Dans l'eau, le corps entier était envahi par les vibrations du chant de la baleine. Incroyablement beau, fort, dense, inoubliable comme à chaque fois que nous avons la chance de "tomber" sur un chanteur. Tout cela sur une mer plate, sans vent...
Mercredi matin, deux baleines endormies, et 4 autres en parade nuptiale au large des 2 motu du club méd, et deux autres un peu plus loin (8 baleines distinctes entre les 2 motu et la passe de Haapiti, côte sud de Moorea). Tout cela au milieu des dauphins tandis qu'une centaine de globicéphales patrouillaient paisiblement aux alentours. Nous avons aussi croisé 4 autres mammifères accompagnés de leur petit dont je n'ai pas terminé l'identification certaine. Il s'agit trés vraisemblablement de Mésoplodons de Blainville.

Jeudi matin, une baleine est endormie entre les baies de Cook et d'Oponohu, et, dans l'eau, alors qu'un groupe de touristes remarquablement bien encadré par Heifara profitait déjà de l'évènement, nous avons pu nous glisser parmi les nageurs et admirer le spectacle offert par l'animal. La baleine dormait à une quinzaine de mètres de profondeur et remontait toutes les quinze minutes pour respirer longuement en faisant le tour des baigneurs et des deux bateaux avant de plonger sans se déplacer. Superbe. Dans l'aprés midi, nous avons rencontré 3 baleines sur la côte sud de Moorea, deux d'entre elles se sont livré un combat assez violent en exposant leur force respective, coups de tête, de queue, de pectorales, sauts, avant que l'une d'entre elle ne finisse par s'écarter du groupe. Probablement deux mâles attirés par la même femelle. Dans le même temps, quatre autres baleines se dirigent de Moorea vers Tahiti, deux autres sont aperçues à la Passe de Vaiare, et une autre saute dans le chenal entre Tahiti et Moorea... Cela fait pas mal de monde, 11 baleines différentes...
Christophe accompagne pendant un long moment les 4 baleines qui se rendent de Moorea à Tahiti, elles forment une véritable escorte autour du bateau. L'une d'entre elle lui paraît énorme, sauts, jeux avec les nageoires animent la traversée. Les baleines, tels des dauphins, se collent au bateau. En arrivant vers Tahiti, les baleines se séparent en deux groupes.

Cette familiarité étonnante des baleines avec les nageurs et les bateaux témoignent d'un changement de comportement qui de craintif devient presque amical. En toute circonstance, nous devons raison gardée, la baleine est sauvage et imprévisible, sa rapidité est parfois étonnante, et un coup de queue ou de nageoire est toujours à craindre, surtout en cette période de reproduction, de parades nuptiales, de combats entre mâles et bientôt de naissance.

13 et 14 août: on a retrouvé à Temae les baleines que tu avais observé vendredi à la pointe sud, elles étaient aussi 4 et au moins une était facilement reconnaissable avec les mêmes marques rondes sous la queue identiques à la superbe photo que tu as faite juste à l'avant de ton bateau, avec Tahiti en arrière plan. Samedi surf à Haapiti à 7h où l'on voit 4 souffles distinctes juste derrière le récif à gauche de la passe. Dans la matinée, à l'abri près de la baie d'Opunohu on aperçoit un baleineau tout petit de cette année, qui avance vers la baie de Cook, curieusement pas de trace de la mère. On reste à bonne distance, pas de mise à l'eau. Vers 13h à Temae mer agitée, maaramu 20 noeuds, ça moutonne de partout, on tombe sur 4 baleines à la pointe de Temae qui avancent doucement, mise à l'eau pas facile, ça bouge ++ mais une fois la tête sous l'eau c'est le calme et quel spectacle ! un vrai ballet, brèves apparitions mais c'est superbe, et d'un coup sous l'eau je revois la photo de Christophe !! Un peu plus loin avant Vaiare on aperçoit finalement une autre baleine dans un saut. Le retour ça a été un peu sport ... ! Au total il y avait pas moins de 10 baleines autour de Moorea.
A bientôt pour d'autres aventures et bon week end.
Tristan

 

13 août: Un baleineau perdu ou abandonné à Moorea?? On me raconte l'histoire d'un jeune baleineau de 2 ou 3 semaines qui se serait approché d'un bateau pour ne plus le quitter, cherchant même à le têter, restant collé à la coque, empêchant le bateau de manoeuvrer et de rentrer. Pas de maman baleine dans les environs. Avec patience et l'assistance d'autres bateaux, il a été possible de conduire le baleineau vers deux autres baleines. Le baleineau a alors quitté le bateau pour rejoindre les adultes: sera -t'il adopté? A t'il retrouvé sa mère? Y'aura t'il une suite à cette émouvante histoire?

 

Il est désormais difficile de relater toutes les rencontres avec les baleines. Cette année, la population est indiscutablement plus nombreuse que par le passé, les baleines sont souvent assez peu farouches, et les occasions de les rencontrer sont donc nombreuses. Par exemple, le 19 août, sans les chercher, nous avons croisé 7 baleines entre la Passe de Taapuna et celle de Papeete! Et chacun peut, à loisir, passer du temps à observer tranquillement ces animaux, en respectant les règles de prudence.

 

Une petite escapade à Rangiroa... Sous l'eau, il n'y a pas que les baleines!!!

Mardi 23 août: Je suis en vacances encore pendant deux semaines. Temps moyen le matin, s'améliorant l'aprés midi, vent d'est ayant soufflé assez fort en milieu de journée. J'ai passé 11 heures en mer... Grand tour de Moorea, puis Paea avant de rejoindre Faa'a... En tout, j'ai vu 9 baleines différentes, 8 à Moorea, et 1 en rentrant, devant Taapuna. J'ai passé une petite heure en compagnie d'un chanteur, la mélodié s'entendait nettement sur et dansd le bateau, alternance de sons graves, aigus, en continu ou en saccade, parfois grognements, parfois sifflements... Dans l'eau, c'était encore plus impressionnant, comme si les sons lachés par l'animal réussissaient à pénétrer le corps de la tête au pied, vibrations mélodieuses venues de nulle part! Le chant des sirènes??? Cela se passait devant les motu du Club Med où une autre baleine semblait se reposer, solitaire, alors que plus loin, deux autres baleines accompagnaient les whale whatcher. Vers Vaiare, deux individus, solitaires. Et devant la baie de Haumi, deux baleines endormies à quelques mètres de profondeur, trés prés du récif, ce qui m'a interdit de me mettre à l'eau sans risque pour le bateau. La mer était un peu agitée, les observations de moyenne qualité, pas de grande manifestation. Dans le même temps, devant Paea, 3 baleines et un tout jeune baleineau qui n'a pas cessé de sauter devant le zodiac d'Eleuthera. On peut donc sans risque estimer la population baleinière fréquentant Moorea et la côte ouest de Tahiti à une vingtaine d'individus.


Mercredi 24 août: le temps est superbe, mer calme, pas de vent. Devant Te Maruata, j'aperçois les jeux d'une baleine avec un baleineau... En fait, il s'agit d'une bien triste histoire: je retrouve ici le baleineau observé à Moorea quelques jours plus tôt. Il s'agit d'une baleine juvénile, manifestement malade, blessée, abandonnée, qui s'approche des bateaux sous lesquels elle tente de trouver de l'ombre et, sans toute, de quoi têter. La baleine bouscule les nageurs, elle est franchement amaigrie, elle se collle sous les bateaux, il est difficile de s'en débarrasser. Comme on dit à Tahiti, "ça fait pitié"!

Profitant de cette belle journée, et aprés avoir passé prés de 3 heures avec ce baleineau, j'ai traversé le chenal. Pointe Sud de Moorea, à nouveau un chanteur, certainement pas le même que la veille, les mélodies étaient trés différentes, mais toutes aussi envoutantes. Pas trés loin, deux baleines en parade, accompagnées d'un groupe de dauphins. Pendant ce temps, une baleine tourne, solitaire, en faisant de courtes apnées, dans la baie de la Punaruu.

MOTEUR EN PANNE... Mais les copains sont là, et grâce à eux, je pourrai encore profiter de quelques belles sorties, en attendant la réparation du bateau... et la fin des vacances!

Pour le moment, je n'ai pas perdu grand chose. Le mara'amu a soufflé pendant quelques jours, les températures sont bien descendues (17,4° à la maison au milieu de la nuit!), nous sommes encore en plein hiver, et les baleines ont semblé déserter les bords de l'île.
Dimanche 28: Profitant d'une nette amélioration météo, Eleuthera a conduit ses passagers Pointe Sud de Moorea: 4 baleines. Pendant ce temps, une autre baleine était aperçue devant Faa'a.
Lundi 29: Je passe la matinée avec Tristan, mer calme. Pendant de longues heures, nous suivons à distance une maman et son jeune baleineau, 2 à 3 semaines probablement, devant Te Maruata et Paea. Les baleines sont calmes, mais ne se laissent pas approcher, nous ne tenterons pas de mise à l'eau. Elles font des aller et retour le long du récif, avant de se décider à remonter tranquillement vers le nord. En début d'aprés midi, rencontre exceptionnelle devant le Méridien de Punaauia...une trés grosse raie Manta qui nous offre pendant de longues minutes une superbe chorégraphie... Ne manquait plus que la musique! Magnifique.

Bientôt la fin du mois... Aujourd'hui 30 août, j'embarque avec Marion sur le bateau de Nicolas. Beau temps, vent de nord ouest s'accélérant entre Faa'a et Mara'a. Départ à 8h. Dans la baie de la Punaruu, nous rencontrons trés vite deux grosses baleines qui nagent assez rapidement vers le nord. Un peu plus loin, trés prés du récif, une maman et son baleineau se déplacent tranquillement vers le nord: la maman paraît trés grosse, le baleineau trés petit. Pas d'approche possible, les animaux nous évitent. A l'abri du vent, aprés Papara, nous tombons nez à nez avec deux baleines adultes qui se donnent en spectacle: la plus petite n'arrête pas de se mettre sur le dos, de jouer mollement avec ses pectorales, superbe spectacle, également trés prés du reef, à la limite des déferlantes. Merci Nicolas pour cette superbe sortie!

Parfois, les baleines ne passent pas bien loin des embarcations...
Parfois, les baleines ne passent pas bien loin des embarcations...

31 août: dernière journée du mois, et quelle journée. Dans la matinée, Joshua retrouve le baleineau malade et blessé devant Te Maruata. Il semble trés faible, il faut peu de mouvements, il se colle sous le bateau, comme la dernière fois. Sa peau présente de nouvelles plaies... Dans l'aprés midi, nous tentons de le retrouver, mais le vent s'est levé, et nous ne le verrons pas. C'est triste, mais personne n'y peut rien. Le baleineu a été revu l'aprés midi vers Faa'a: voici les commentaires de Gwenn (Eleuthera):"Il est très maigre, la peau est flasque, flottante au niveau du coup, couleur cadavérique, scarisé de partout, la peau se détache un peu partout...c'est une décomposition vivante..."
En début d'aprés midi, 3 baleines longent le récif de Punaauia en jouant, en sautant, assez rapidement. Sur leur chemin, elles croisent une maman et son baleineau qui remontent vers le nord, en sens inverse. Cette rencontre donne lieu à un manège dont nous ne comprendrons pas toutes les astuces. A priori, deux mâles souhaitent approcher la femelle qui vient de mettre bas, tandis que deux autres baleines poursuivent leur route vers le sud. La baleine femelle ne se laisse pas faire, ce qui donne lieu à une certaine animation en surface, saut du baleineau, coup de queue et de pectorale, etc... Merci une nouvelle fois à Nicolas!

1er septembre: Départ à 8h30 avec Christophe, retour vers 15h. Balade jusqu'au trou du souffleur sur la côte est, puis retour vers Paea... Rien. Sous un grain, vent (maraamu), pluie, déferlantes... enfin... une maman et son baleineau (devant Te Maruata): il ne s'agit pas de la même famille que celle vue la veille devant Punaauia. Bon, après ce formidable mois d'août, une journée un peu décevante, c'est normal! Allez donc jeter un coup d'oeil sur le mois d'août en attendant de nouvelles observations. Cependant, je reprends le travail... le bateau est en panne... la fin de la saison risque de me laisser sur ma faim... et la votre!

A propos de la panne du moteur

Il s'agit de la cassure d'un injecteur d'air. La pièce s'est retrouvée propulsée dans le cylindre qu'elle a entaillé, avant de s'impacter dans le piston, rendant le bloc quasiment irréparable. Il s'agit naturellement d'un défaut grave de construction, grave car il remet en cause la fiabilité des moteurs (OPTIMAX 150CV: 2 ans - 470 heures). Nous attendons naturellement du concessionnaire Mercury qu'il prenne intégralement en charge la réparation. C'est un minimum quand on sait les conséquences désastreuses qu'aurait pu avoir une telle panne si...

10 septembre. Pas de nouvelle de Mercury dont on attend toujours le feu vert pour la prise en charge de la réparation du moteur. Personne ne semble pressé... Mauvaise pub pour Mercury! Le bateau reste donc lamentablement accroché à ses bouts au mouillage. Pas terrible pour le moral. D'autant que j'ai repris le boulot... Bon, on ne va pas se lamenter, aujourd'hui, temps superbe, la mer est comme un lac, c'est l'occasion d'aller à Tetiaroa! Les compères "baleinomanes" me proposent de les accompagner, mais impossible, dommage! Car là bas, une maman et son tout jeune baleineau, de quelques jours, la dorsale encore flétrie, se laissent brièvement approcher.
Les baleines sont toujours omniprésentes autour de Tahiti, et aujourd'hui, maman et baleineau de l'année ont pu être suivis tranquillement de Faa'a jusqu'à Papara...

For your peace of mind, the entire OptiMax line is covered by our exclusive three-year limited factory warranty and three-year corrosion failure limited warranty. (Except the 200XS, 2.5XS and 250XS models.) BOF! BOF!

Ben voilà.... Nous sommes déjà en décembre, le bateau vient d'être remis à l'eau aprés 3 mois d'immobilisation... La saison baleine aura été bien courte cette année.... Espérons que la saison prochaine sera plus heureuse!!!

Les infos qui circulent entre nous font état de la présence de quelques baleines autout des îles, surtout des mamans et leur baleineau sans doute pas préssés de quitter les eaux clémentes de la Polynésie...

Mis à jour:  10 juillet 2016

 

Baleine et baleineau - Moorea - 6/09/2011
Baleine et baleineau - Moorea - 6/09/2011
Sweet Mama à Moorea
Vidéo: 3 minutes de pur bonheur avec la maman et son baleineau
Baleines, web.m4v.mp4
Fichier Audio/Vidéo MP4 20.4 MB

Le site "A Tahiti, dans le sillage des baleines" présente, en dehors de tout caractère scientifique ou commercial, mes observations et mes photos de baleines ainsi que toute une série d'informations sur le mégaptère. 


Depuis plus de 10 ans, armé de mes appareils photos, je guette et j'observe avec une passion jamais démentie ces animaux qui, de juillet à novembre, occupent les eaux polynésiennes pour s'y reproduire et mettre bas. La Polynésie occupe en effet une place essentielle dans le cycle biologique de l'une des populations mondiales des baleines à bosse (voir "Histoire et Géographie").


Ce site est , depuis 2002, un témoin de l'aventure des baleines à bosse (les mégaptères) dans les eaux proches de Tahiti, Moorea et Tetiaroa.

 
Les baleines sont devenues le symbole du combat de l'homme contre sa propre nuisance. Le nombre grandissant des baleines sur l'ensemble du globe montre qu'une prise de conscience collective permet d'inverser le dispositif destructeur que nous sommes capables d'engager.


Les mégaptères ne connaissent pas d'autres ennemis que nous-mêmes, elles font partie des animaux les plus vieux de la planète, elles portent en elles la mémoire du monde... Puissent ces pages sensibiliser chacun au respect des baleines et à la protection de notre environnement.

Pierre Follin 


Sortie du livre "TOHORA"
Sortie du livre "TOHORA"

"TOHORA", le livre qui raconte le parcours des baleines à bosse dans les eaux polynésiennes. Textes et photos sont à dévorer. En vente dans les librairies de Tahiti.

 

Parade en soirée - 2008
Parade en soirée - 2008
Le rostre - 2008
Le rostre - 2008
Affrontements - 2008
Affrontements - 2008
La caudale - 2008
La caudale - 2008
2 souffles en soirée - 2008
2 souffles en soirée - 2008
Lobtailing - 2008
Lobtailing - 2008
Tail breaching - 2008
Tail breaching - 2008
Une baleine expose son ventre blanc - 2008
Une baleine expose son ventre blanc - 2008
Flippering - 2007
Flippering - 2007
Baleineau - 2009
Baleineau - 2009