Année 2010: les baleineaux n'ont plus peur de rien

L'année 2010 a été marquée par plusieurs observations très rapprochées de jeunes baleineaux. C'est comme si d'une année sur l'autre, les animaux perdaient leur crainte naturelle et prenaient confiance dans les rencontres avec les observateurs que nous sommes. Ainsi, à plusieurs reprises, certains baleineaux sont venus spontanément au contact des nageurs, leurs manoeuvres laissant suggérer, sans ambiguité, la recherche réelle de ce contact. Etonnant de la part d'une espèce que nous avons chassée au point de presque l'exterminer.

Cette année, je ne suis pas sorti aussi souvent que les années précédentes, le budget se resserre, mais les observations sont restées passionnantes.

Les premières rencontres de l'année, déjà femelles et leur baleineau. Cela se passe le 28 août, à Moorea, mais les animaux sont aussi rencontrés un peu partout autour des îles, jusqu'aux Tuamotu, où les observations semblent particulièrement fréquentes (Fakarava, Mataiva).
Autour de Tahiti, les observations sont désormais nombreuses.
Ce qui m'étonne, c'est la familiarité des baleines qui semblent s'habituer à la présence humaine. Du coup, les approches sont assez simples, les observations sont prolongées, et il est assez facile de se mettre à l'eau sans faire fuir les animaux.

Mardi 31 août: une femelle et son baleineau devant la Pointe des Pêcheurs. le baleineau est déjà très abimé, mordu en plusieurs endroits pas les squalélets. Il a déjà quelques semaines. Il est curieux et vient facilement au contact alors que sa mère somnole à faible profondeur.

 

Samedi 3 septembre: 7 baleines devant Paea! Une femelle, son baleineau (tout jeune) et un énorme mâle. La femelle et son baleineau "apprivoisé"! Une autre femelle et un baleineau un peu plus au large. Par contre, pas de chanteur, pas de manifestation aérienne, pas d'affrontement.

 

Dimanche 5 septembre: plusieurs baleines ont aperçues devant Punaauia, accompagnées le plus souvent de la horde dominicale des curieux.

Pas besoin d'aller bien loin pour faire de très belles observations. Depuis plusieurs jours, une femelle et son baleineau se laissent approcher sans crainte aucune par les nombreux nageurs intéressés par leur manège. Cela se passe sur la côte ouest de Tahiti, entre Punaauia et Paea. Le baleineau vient au contact des observateurs, il a même eu le culot de se poser de tout son poids sur moi alors que je photographiais sa mère. Je vais vous proposer quelques belles photos de ces observations.

Lundi 6 septembre: Encore une belle matinée passée avec 3 baleines, deux adultes et un baleineau, devant la baie des pêcheurs, à Punaauia. D'autres baleines passent un peu plus au large. Le baleineau a déjà plusieurs semaines, son corps est marqué de quelques cicatrices, il s'approche timidement des nageurs, mais la femelle ne le laisse pas faire et l'éloigne. Toujours pas de chanteur.

Mercredi 8 septembre: encore une très belle observation d'une femelle et de son baleineau devant Sapinus à Punaauia. Le baleineau est même venu prendre une caresse sur sa joue et sur sa pectorale, mais la maman n'a pas admis le comportement bien trop amical de sa progéniture, et lui a interdit de trop s'approcher de nous. Pendant 3 heures, nous avons accompagné la petite famille dans son très lent déplacement, sans perturber sa tranquillité. Nous avons pu observer la têtée du baleineau qui se gave de lait maternel avant de remonter gueule ouverte vers la surface.

Jeudi 9 septembre: le baleineau vient à la rencontre des nageurs... et cherche le contact et les caresses, sur sa joue, sa pectorale, son ventre. Bien difficile de résister à la tentation. Mais la maman veille et éloigne son petit lorsqu'il devient trop amical.

De mi septembre à fin septembre: chacune de mes sorties permet d'observer des baleines devant Punaauia et Paea. Le vent souffle fort et interdit une navigation facile vers Moorea. La côte ouest de Tahiti reste abritée. La plupart du temps, les rencontres concernent femelles et baleineaux, accompagnés ou non d'un individu mâle. Rien de vraiment extraordinaire si ce n'est le plaisir de les entendre souffler et de les voir se déplacer avec tant de majesté!

9 octobre: Une sacrée journée qui, enfin, nous permet d'aller à Moorea. Sur le parcours, pas moins de 15 baleines, dont une femelle, son baleineau accompagnés d'un chanteur, devant Punaauia. Une autre famille devant la Pointe sud de Moorea, et, surtout, un bel affrontement entre 5 mâles autour d'une femelle. Au cours de cet affrontement, le baleines sont rejointes par un groupe de très gros globicéphales au milieu desquels se balade un requin Cararhinus Longimanus, aileron blanc du large, dit Parata en Tahition: requin ayant une assez mauvaise réputation! Tout cela se passe le long de la côte sud de Moorea.

13 octobre: une baleine juvénile, solitaire, saute auprès du bateau dans le chenal entre Tahiti et Moorea.

 

18 octobre, jusqu'au 22 octobre: une femelle séjourne devant Punaauia avec sa progéniture. Elle se laisse facilement approcher, mais la qualité de l'eau ne permet pas de photographier dans de bonnes conditions.

 

23 octobre: depuis la maison, sur les hauteurs de Punaauia, j'aperçois plusieurs souffles éparpillés dans le chenal. Les baleines sont encore nombreuses et actives. En bateau, je m'approche d'un juvénile qui se dirige vers Moorea après avoir été écarté d'un groupe d'adultes. La météo est plus clémente.

Sous l'eau, l'observation des baleines est toujours un régal.

24 octobre: sur une mer calme, 2 baleines se donnent en spectacle. Cela se passe le long de la côte sud de Moorea. Une baleine de taille moyenne apparaît soudain dans le sillage du bateau. Elle est tranquille, se roule sur le dos, se déplace peu, agite ses pectorales. Alors que je m'apprête à me mettre à l'eau, elle s'éloigne, sans raison... Apparaît alors une seconde baleine, bien plus grosse. Les deux animaux ne se quittent plus et nagent à proximité du bateau en prennat la direction de Tahiti. Dès que la brise, légère, se lève, la plus petite des baleines se met à sauter, puis à rouler sur le dos, à jouer des pectorales, à donner de grand coups de queue, créant des jeux d'eau et de lumière. La plus grosse se joint à parade en tapant violemment la surface de l'océan avec sa queue, avant de battre des pectorales. Difficile d'interpréter cette scène mettant en action deux baleines de tailles bien différentes. Toutefois, il n'est pas impensable que la plus petite des baleines soit une femelle refusant l'approche d'un mâle bien plus gros.

Et pendant ce temps, les travaux "écologiques" se poursuivent à Tetiaroa. Bientôt, quelques touristes très fortunés pourront venir occuper l'atoll, s'isoler du reste du monde... Quel bénéfice en tireront les générations polynésiennes du futur?

Mis à jour:  10 juillet 2016

 

Baleine et baleineau - Moorea - 6/09/2011
Baleine et baleineau - Moorea - 6/09/2011
Sweet Mama à Moorea
Vidéo: 3 minutes de pur bonheur avec la maman et son baleineau
Baleines, web.m4v.mp4
Fichier Audio/Vidéo MP4 20.4 MB

Le site "A Tahiti, dans le sillage des baleines" présente, en dehors de tout caractère scientifique ou commercial, mes observations et mes photos de baleines ainsi que toute une série d'informations sur le mégaptère. 


Depuis plus de 10 ans, armé de mes appareils photos, je guette et j'observe avec une passion jamais démentie ces animaux qui, de juillet à novembre, occupent les eaux polynésiennes pour s'y reproduire et mettre bas. La Polynésie occupe en effet une place essentielle dans le cycle biologique de l'une des populations mondiales des baleines à bosse (voir "Histoire et Géographie").


Ce site est , depuis 2002, un témoin de l'aventure des baleines à bosse (les mégaptères) dans les eaux proches de Tahiti, Moorea et Tetiaroa.

 
Les baleines sont devenues le symbole du combat de l'homme contre sa propre nuisance. Le nombre grandissant des baleines sur l'ensemble du globe montre qu'une prise de conscience collective permet d'inverser le dispositif destructeur que nous sommes capables d'engager.


Les mégaptères ne connaissent pas d'autres ennemis que nous-mêmes, elles font partie des animaux les plus vieux de la planète, elles portent en elles la mémoire du monde... Puissent ces pages sensibiliser chacun au respect des baleines et à la protection de notre environnement.

Pierre Follin 


Sortie du livre "TOHORA"
Sortie du livre "TOHORA"

"TOHORA", le livre qui raconte le parcours des baleines à bosse dans les eaux polynésiennes. Textes et photos sont à dévorer. En vente dans les librairies de Tahiti.

 

Parade en soirée - 2008
Parade en soirée - 2008
Le rostre - 2008
Le rostre - 2008
Affrontements - 2008
Affrontements - 2008
La caudale - 2008
La caudale - 2008
2 souffles en soirée - 2008
2 souffles en soirée - 2008
Lobtailing - 2008
Lobtailing - 2008
Tail breaching - 2008
Tail breaching - 2008
Une baleine expose son ventre blanc - 2008
Une baleine expose son ventre blanc - 2008
Flippering - 2007
Flippering - 2007
Baleineau - 2009
Baleineau - 2009