2016

Une nouvelle saison commence. Les premiers échos annonçant l'arrivée des mégaptères résonnent dans la sphère des "baleinomanes" polynésiens. Il fait pour le moment un temps assez pourri, et j'attends une météo un peu plus clémente pour sortir en mer. Cependant, j'ai déjà tenté à plusieurs reprises d'entendre le chant des animaux, sans succès.

 

En attendant les premières observations, je vous invite à parcourir les pages des années précédentes. 2015 a été riche en rencontres et observations tout aussi intéressantes que fabuleuses.  J'ai passé près de 200 heures sur l'eau, je n'ai été bredouille qu'une seule fois, le plus souvent, les baleines se comptaient par dizaines.

 

Bonne lecture!

 

 

3 juillet. Brise fraîche de sud est. Mer calme. Soleil généreux. Mais rien. Aucun écho, aucun souffle dans le chenal et autour de Moorea. Ci dessus, Tahiti vu depuis le lagon sud de Moorea, à midi.

 

Dimanche 10 juillet: 2 baleines s'installent pour la nuit devant Faa'a. C'est ma première observation de l'année. J'étais sorti pour écouter la mer... Le micro n'a révélé aucun écho de chanteur. Les deux baleines sont sorties à quelques mètres du bateau alors que je remontais mon micro. Sans doute des juvéniles. Je n'étais pas équipé photo, et la mer était agitée.

 

Joli coucher de soleil sur Moorea.

 

 

 

Dimanche 17 juillet: Premiers échos de chanteur dans le chenal. C'est lointain, très lointain, mais parfaitement identifiables comme étant ceux d'un chant de mégaptère. Par ailleurs, samedi, observation depuis les hauteurs de Punaauia de 2 baleines devant Te Maruata: probablement adulte et juvénile.

 

Dimanche 31 juillet. Très belle observation aujourd'hui dimanche, à Haapiti. Une baleine se prélasse et se gratte dans les algues rugueuses qui flottent en surface. 2 autres baleines ne font que passer. Je laisse le bateau dériver dans le vent, accompagnant sans bruit le déplacement de la baleine. Celle ci s'intéresse soudain à ma présence et s'approche, curieuse. Elle reste un long moment à proximité du bateau, sortant à plusieurs reprises la tête hors de l'eau. Nous sommes très proche l'un de l'autre, mais c'est bien elle qui décide de la manœuvre. L'observation dure 2 petites heures, dans des conditions médiocres, vent et mer agitée. Plus tard, j'aperçois 2 autres baleines, plus grises, très abîmées, le corps recouvert de multiples cicatrices.

 

 

 

 

Dimanche 7 août. Encore une très belle et longue observation. Devant Te Maruata, une femelle dort quasi en surface, son baleineau à côté d'elle. L'animal adulte a l'air épuisé. Le baleineau n'est pas bien vieux. Je reste un moment à les observer en surface. Je suis seul. La mer est calme, pas de vent, pas d'autre bateau pour le moment. Je m'approche doucement à la nage. Les animaux ne fuient pas, l'eau est particulièrement claire. Je reste en leur compagnie une bonne demi heure. La femelle a les paupières baissées, elle dort, le baleineau à ses côtés. Je filme cette longue intimité. Sans me rendre compte que la caméra prend l'eau. Pas grave. Les images sont enregistrées quelque part dans ma mémoire et dans mon cœur... elles y resteront.

 

 

Mis à jour:  10 juillet 2016

 

Baleine et baleineau - Moorea - 6/09/2011
Baleine et baleineau - Moorea - 6/09/2011
Sweet Mama à Moorea
Vidéo: 3 minutes de pur bonheur avec la maman et son baleineau
Baleines, web.m4v.mp4
Fichier Audio/Vidéo MP4 20.4 MB

Le site "A Tahiti, dans le sillage des baleines" présente, en dehors de tout caractère scientifique ou commercial, mes observations et mes photos de baleines ainsi que toute une série d'informations sur le mégaptère. 


Depuis plus de 10 ans, armé de mes appareils photos, je guette et j'observe avec une passion jamais démentie ces animaux qui, de juillet à novembre, occupent les eaux polynésiennes pour s'y reproduire et mettre bas. La Polynésie occupe en effet une place essentielle dans le cycle biologique de l'une des populations mondiales des baleines à bosse (voir "Histoire et Géographie").


Ce site est , depuis 2002, un témoin de l'aventure des baleines à bosse (les mégaptères) dans les eaux proches de Tahiti, Moorea et Tetiaroa.

 
Les baleines sont devenues le symbole du combat de l'homme contre sa propre nuisance. Le nombre grandissant des baleines sur l'ensemble du globe montre qu'une prise de conscience collective permet d'inverser le dispositif destructeur que nous sommes capables d'engager.


Les mégaptères ne connaissent pas d'autres ennemis que nous-mêmes, elles font partie des animaux les plus vieux de la planète, elles portent en elles la mémoire du monde... Puissent ces pages sensibiliser chacun au respect des baleines et à la protection de notre environnement.

Pierre Follin 


Sortie du livre "TOHORA"
Sortie du livre "TOHORA"

"TOHORA", le livre qui raconte le parcours des baleines à bosse dans les eaux polynésiennes. Textes et photos sont à dévorer. En vente dans les librairies de Tahiti.

 

Parade en soirée - 2008
Parade en soirée - 2008
Le rostre - 2008
Le rostre - 2008
Affrontements - 2008
Affrontements - 2008
La caudale - 2008
La caudale - 2008
2 souffles en soirée - 2008
2 souffles en soirée - 2008
Lobtailing - 2008
Lobtailing - 2008
Tail breaching - 2008
Tail breaching - 2008
Une baleine expose son ventre blanc - 2008
Une baleine expose son ventre blanc - 2008
Flippering - 2007
Flippering - 2007
Baleineau - 2009
Baleineau - 2009