Les jeux de baleineau - 2010
Les jeux de baleineau - 2010

La dure vie du baleineau

 

Rien ne devrait venir troubler la paisible relation entre la mère et le baleineau.

 

L’univers polynésien est dépourvu de prédateurs. Les orques sont de passage, mais ils ne semblent pas s’intéresser aux baleines. Les requins, même ceux qui sont réputés être les plus dangereux, sont indifférents. Il n’a jamais été rapporté d’attaque. Seuls les « squalélets féroces », affreux petits requins vivant dans les profondeurs, agressent, la nuit, le baleineau. Ils utilisent leur mâchoire inférieure en forme de cuillère pour mordre leurs proies, creusant des petits cratères sanguinolents bien visibles sur les animaux. Rien de bien grave cependant.

 

Le plus grand danger vient des mâles.

 

Un mâle qui escorte une femelle allaitante n’est pas là par hasard, ni pour participer à l’éducation ou à la protection du baleineau. N’ayant sans doute pas réussi à séduire une femelle lors des affrontements des jours passés, battu par les autres mâles, il va tenter sa chance auprès d’une femelle plus vulnérable, en profitant d’une possible ovulation en post-partum immédiat, ovulation qu’il aura peut-être stimulée en chantant. Le désir, voire le besoin de copuler, peut le rendre terriblement cruel. Il va harceler la femelle, la poursuivre sans relâchement. Exaspérée, elle essaie de rejeter les tentatives du mâle. Mais, épuisée par l’allaitement, ses moyens de défense sont le plus souvent très diminués. Le mâle insiste, n’hésitant pas à s’en prendre au baleineau s’il le gêne dans ses manœuvres. Il ne s’agit pas d’infanticide, mais...

 

Octobre. Il est 6h du matin, je suis seul sur l’eau, à Temae (Moorea). L’hiver touche à sa fin, il commence à faire nettement plus chaud. Deux baleines s’agitent pas très loin du bord, elles nagent rapidement, se poursuivent. Un baleineau accompagne le couple. Je reconnais un mâle escortant une femelle allaitante. Les baleines décrivent de grands cercles autour du bateau. Le mâle a l’air particulièrement agressif. Son souffle est puissant, presque haletant, colonne brumeuse s’élevant à plusieurs mètres au-dessus de la surface. Il manœuvre pour s’interposer entre la femelle et son petit, interdisant à ce dernier de rejoindre sa mère. La méchanceté du mâle ne supporte aucune ambigüité. Il paraît très excité. Je me mets à l’eau : les conditions ne sont pas bonnes, l’eau est trouble, le vent éloigne rapidement le bateau. Mais l’observation est passionnante ! Le mâle nage juste au-dessus de la femelle et empêche le baleineau de s’en approcher : il le repousse sans ménagement vers la surface avec le bout de son rostre : la femelle ne fait rien pour l’en empêcher. Dès que le baleineau est éloigné, le mâle entreprend une sorte de spectaculaire parade autour de la femelle : il lui tourne autour, pectorales déployées, dans de grands mouvements à la fois puissants, rapides et gracieux. Le baleineau tente désespérément d’approcher sa mère. Habilement, il essaie d’éviter le mâle, mais rien à faire. Le mâle, bien plus fort et plus vif, le repousse et le poursuit. Je regagne le bateau. Le mâle ne cesse d’agresser le baleineau : il le percute, de plein fouet, avec une violence inouïe ! Quelle hargne, quelle cruauté ! Le baleineau ne semble pas blessé, il vient brièvement près du bateau, comme pour chercher refuge. Dès qu’il tente de retrouver sa mère, le mâle s’interpose à nouveau. Dans une incroyable démonstration de puissance, le mâle réussit même à soulever le baleineau, à le sortir complètement hors de l’eau en le portant avec son rostre, avant de le projeter brutalement sur le côté. La force du mâle est tout simplement impressionnante : le baleineau pèse facilement 3 à 4 tonnes ! Le manège se poursuit ainsi plusieurs heures, les baleines s’éloignent, le vent s’est levé, je ne les accompagne pas.

 

L’agression des baleineaux par les mâles n’est pas décrite dans la littérature scientifique. Pourtant, elle est loin d’être exceptionnelle. En 2008, j’ai été le témoin de 3 comportements de ce genre : une fois, le mâle est venu percuter le baleineau qui était en train de téter ! En août 2005, nous avons pu observer plusieurs jours de suite, autour de Tahiti et Moorea, une jeune baleine affaiblie, solitaire, abandonnée, qui cherchait refuge sous les bateaux en espérant trouver de quoi téter ! Elle était parfois accompagnée par un adulte qui, malheureusement, ne pouvait pas grand chose pour elle. Nul ne sait ce que le sort a pu lui réserver. Est-il possible que l’agression des mâles puisse conduire à l’abandon du baleineau par la femelle ? Difficile de répondre à cette question. Quoi qu’il en soit, les mâles qui se comportent ainsi arrivent quelquefois à leur fin, comme en témoignent certaines observations documentées : les femelles mettent au monde un nouveau baleineau l’année suivante !

Mis à jour:  10 juillet 2016

 

Baleine et baleineau - Moorea - 6/09/2011
Baleine et baleineau - Moorea - 6/09/2011
Sweet Mama à Moorea
Vidéo: 3 minutes de pur bonheur avec la maman et son baleineau
Baleines, web.m4v.mp4
Fichier Audio/Vidéo MP4 20.4 MB

Le site "A Tahiti, dans le sillage des baleines" présente, en dehors de tout caractère scientifique ou commercial, mes observations et mes photos de baleines ainsi que toute une série d'informations sur le mégaptère. 


Depuis plus de 10 ans, armé de mes appareils photos, je guette et j'observe avec une passion jamais démentie ces animaux qui, de juillet à novembre, occupent les eaux polynésiennes pour s'y reproduire et mettre bas. La Polynésie occupe en effet une place essentielle dans le cycle biologique de l'une des populations mondiales des baleines à bosse (voir "Histoire et Géographie").


Ce site est , depuis 2002, un témoin de l'aventure des baleines à bosse (les mégaptères) dans les eaux proches de Tahiti, Moorea et Tetiaroa.

 
Les baleines sont devenues le symbole du combat de l'homme contre sa propre nuisance. Le nombre grandissant des baleines sur l'ensemble du globe montre qu'une prise de conscience collective permet d'inverser le dispositif destructeur que nous sommes capables d'engager.


Les mégaptères ne connaissent pas d'autres ennemis que nous-mêmes, elles font partie des animaux les plus vieux de la planète, elles portent en elles la mémoire du monde... Puissent ces pages sensibiliser chacun au respect des baleines et à la protection de notre environnement.

Pierre Follin 


Sortie du livre "TOHORA"
Sortie du livre "TOHORA"

"TOHORA", le livre qui raconte le parcours des baleines à bosse dans les eaux polynésiennes. Textes et photos sont à dévorer. En vente dans les librairies de Tahiti.

 

Parade en soirée - 2008
Parade en soirée - 2008
Le rostre - 2008
Le rostre - 2008
Affrontements - 2008
Affrontements - 2008
La caudale - 2008
La caudale - 2008
2 souffles en soirée - 2008
2 souffles en soirée - 2008
Lobtailing - 2008
Lobtailing - 2008
Tail breaching - 2008
Tail breaching - 2008
Une baleine expose son ventre blanc - 2008
Une baleine expose son ventre blanc - 2008
Flippering - 2007
Flippering - 2007
Baleineau - 2009
Baleineau - 2009